*Toujours cristalliser les larmes dans les yeux des anges pour les transformer en poussière d'étoiles*
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mucopolysaccharidose de type II (Maladie de Hunter)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
petite fee suzy
Petite fée de l'Arche
Petite fée de l'Arche


Messages : 735
Date d'inscription : 14/05/2008
Localisation : In Rainbow World

MessageSujet: Mucopolysaccharidose de type II (Maladie de Hunter)   Mar 13 Avr - 20:04

La mucopolysaccharidose de type II (MPS II) est une maladie de surcharge lysosomale, du groupe des mucopolysaccharidoses. Sa prévalence est estimée entre 1/72 000 à 1/132 000 naissances masculines.

Il existe un éventail de formes cliniques allant de formes sévères (les plus fréquentes), caractérisées par une régression psychomotrice précoce, à des formes atténuées.

L'enfant est normal à la naissance, les signes n'apparaissant que progressivement.

Le tableau clinique des formes sévères associe hernies, dysmorphie faciale (macroglossie, bouche constamment entrouverte, traits épais), hépatosplénomégalie, limitations articulaires, syndrome du canal carpien, dysostose multiple, petite taille, troubles du comportement et dégradation psychomotrice aboutissant à une déficience intellectuelle, surdité, atteinte cardiaque et respiratoire, signes cutanés (aspect en peau d'orange au niveau des omoplates et des cuisses); par contre, les cornées sont classiquement claires.

Les formes atténuées sont caractérisées par une intelligence conservée, un syndrome dysmorphique et des dysostoses moins marqués et une survie prolongée.
La MPS II est due au déficit en iduronate 2-sulfatase (IDS) responsable de l'accumulation dans les lysosomes des différents tissus de dermatane-sulfate (DS) et d'héparane sulfate (HS). Le gène codant pour l'IDS est localisé en Xq28 et environ 320 anomalies géniques différentes ont été identifiées.
Il s'agit de la seule mucopolysaccharidose transmise sur le mode récessif lié à l'X.

Seuls les garçons sont en principe touchés, mais environ douze cas de filles malades ont été décrits : dans la plupart des cas, une inactivation déséquilibrée de l'X entraînait une expression préférentielle de l'X muté.
L'excrétion urinaire accrue de DS et HS oriente le diagnostic biologique confirmé par la mise en évidence du déficit enzymatique en IDS dans le sérum, les leucocytes, ou les fibroblastes cultivés. La mesure d'une autre sulfatase est indispensable pour exclure un déficit multiple en sulfatases (maladie d'Austin).

L'autre diagnostic différentiel est la mucopolysaccharidose de type I pour les garçons.
Chez les femmes à risque, l'étude de l'activité enzymatique n'est pas un indicateur fiable de leur statut (conductrice ou non) du fait de la possibilité d'une inactivation déséquilibrée de l'X.
Cette détermination peut être réalisée par étude moléculaire lorsque la mutation a été identifiée chez le malade.
Le diagnostic prénatal n'est réalisé qu'en cas de foetus de sexe masculin, par étude de l'activité IDS ou par la recherche de la mutation identifiée chez le malade, après biopsie de trophoblaste ou amniocentèse.

En dehors des traitements symptomatiques, nécessitant le recours à une équipe multidisciplinaire, l'allogreffe de moelle osseuse n'est pas recommandée car elle n'empêche pas la détérioration intellectuelle.

Une thérapeutique enzymatique substitutive par perfusion d'enzyme recombinante (idursulfase) a obtenu l'AMM européenne en 2007 pour le traitement à long terme des patients. Les essais cliniques ont montré une amélioration de la marche et de l'atteinte respiratoire et des résultats significatifs sur la taille du foie ou de la rate et l'atteinte cardiaque.
Il n'existe aucune donnée montrant une amélioration neurologique.

Pour les patients atteints de la forme la plus sévère, l'espérance de vie est très diminuée, le décès survenant généralement avant 20 ans par suite de complications cardio- respiratoires.
Dans la forme modérée, les patients vivent jusqu'à l'âge adulte, parfois même jusqu'à plus de 60 ans pour les moins sévèrement atteints.

http://www.vml-asso.org/les-maladies-lysosomales/toutes-les-maladies/maladie-de-hunter-mps-ii.html
Revenir en haut Aller en bas
http://larche-des-etoiles.exprimetoi.net
 
Mucopolysaccharidose de type II (Maladie de Hunter)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Type TB : Trouble Schizo-affectif
» Maladie de l'obsession (waswas)
» Trouble bipolaire type 1 - Définition DSM-IV
» Moyenne, écart type, pourcentage
» la maladie génétique de ma fille !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l'Arche des étoiles :: Se soutenir dans nos combats :: Petites explications médicales :: Maladies rares et orphelines/handicaps-
Sauter vers: