*Toujours cristalliser les larmes dans les yeux des anges pour les transformer en poussière d'étoiles*
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mucopolysaccharidose de type IX

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
petite fee suzy
Petite fée de l'Arche
Petite fée de l'Arche
avatar

Messages : 735
Date d'inscription : 14/05/2008
Localisation : In Rainbow World

MessageSujet: Mucopolysaccharidose de type IX   Mar 13 Avr - 21:42

Cette nouvelle forme de mucopolysaccharidose n'a été décrite qu'en 1996. A l'heure actuelle, un seul cas a été rapporté. Cette affection, apparemment transmise selon le mode autosomique récessif, est liée au déficit d'une hyaluronidase.



Métabolisme - Pathogénie
L'acide hyaluronique (ou hyaluronane) est un glycosaminoglycane (mucopolysaccharide) abondant de la matrice extracellulaire. On le retrouve notamment dans le cartilage, la peau et le liquide synovial. C'est un polymère de grande taille composé d'un très grand nombre d'unités disaccharidiques dans lesquelles la N-acétyl-beta-glucosamine est liée à de l'acide beta-glucuronique. L'hydratation de ce polysaccharide lui permet de former des gels. Il intervient dans de nombreux processus tels que le développement embryonnaire, la cicatrisation, l'inflammation et la croissance des tumeurs.

La dégradation de l'acide hyaluronique internalisé par les cellules se fait par l'intermédiaire d'enzymes appelées hyaluronidases. Parmi les hyaluronidases, dont deux sont lysosomales, seule la hyaluronidase 1 serait déficitaire dans la mucopolysaccharidose de type IX. Le gène codant pour la hyaluronidase 1 est connu : il est localisé sur le chromosome 3.

Le déficit en hyaluronidase 1 entraîne une accumulation d'acide hyaluronique. La surcharge a été mise en évidence dans les histiocytes et macrophages. Le retard statural pourrait être lié à l'atteinte du cartilage de croissance. L'absence de signes neurologiques dans la mucopolysaccharidose de type IX s'expliquerait par l'absence d'expression de la hyaluronidase 1 dans le cerveau. L'action d'autres hyaluronidases pourrait être à l'origine de la moindre sévérité des lésions dans cette maladie par rapport aux autres mucopolysaccharidoses.



Presentation Clinique
Le seul patient décrit présentait les signes suivants : otites fréquentes dans l’enfance, puis apparition de « masses » peri- articulaires dans les tissus mous à l’âge 7 ans. Les articulations touchées étaient les suivantes : genou, interphalangiennes, malléoles, coudes. L’évolution était marquée par des épisodes d’oedèmes douloureux au niveau des masses péri-articulaires et parfois d’oedème cutané plus généralisé. Ces épisodes semblaient déclenchés par des épisodes infectieux et étaient de régression spontanée en 72 heures. Une cassure de la courbe staturale était observée à partir de l’âge de 8 ans. Il existait une dysmorphie faciale modérée avec un élargissement de la racine du nez. Il n’existait ni scoliose, ni organomégalie, ni atteinte ophtalmologique ou neurologique.
Les radiographies des coudes et des genoux montraient des nodules bilatéraux des tissus mous periarticualires sans calcifications ni érosions osseuses. Une IRM du genou montrait une infiltration synoviale nodulaire, un kyste poplité et un épanchement articulaire. La radiographie du bassin révélait une érosion acétabulaire, associée à des lésions nodulaires multiples intra articulaires des tissus mous.



Diagnostic biologique
Le diagnostic demeure difficile étant donné qu'un seul cas a été décrit. Dans cette maladie, l'analyse des mucopolysaccharides urinaires ne révèle pas d'anomalie.

Le diagnostic de certitude est réalisé par la mise en évidence du déficit enzymatique en hyaluronidase à partir d'un échantillon de plasma ou du serum. La concentration plasmatique d'acide hyaluronique est élevée. L'analyse moléculaire du gène HYAL1 permet l'identification des mutations.

Le diagnostic prénatal de cette mucopolysaccharidose n'a pas encore été décrit.



Traitement
Il n’existe pas de thérapeutique spécifique à l’heure actuelle.

http://www.vml-asso.org/les-maladies-lysosomales/toutes-les-maladies/mps-ix/detail-mps-ix.html
Revenir en haut Aller en bas
http://larche-des-etoiles.exprimetoi.net
 
Mucopolysaccharidose de type IX
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Moyenne, écart type, pourcentage
» GLM type Poisson : validation et valers prédites négatives!
» type de biberons
» "qualité" d'un écart type
» L'alimentation type d'un enfant dans une journée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l'Arche des étoiles :: Se soutenir dans nos combats :: Petites explications médicales :: Maladies rares et orphelines/handicaps-
Sauter vers: