*Toujours cristalliser les larmes dans les yeux des anges pour les transformer en poussière d'étoiles*
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Maladie Von Gierke ou glycogénose de type I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
petite fee suzy
Petite fée de l'Arche
Petite fée de l'Arche
avatar

Messages : 735
Date d'inscription : 14/05/2008
Localisation : In Rainbow World

MessageSujet: Maladie Von Gierke ou glycogénose de type I   Dim 26 Juin - 23:10

Glycogénose Hépatique

Expliquée par le Pr Philippe LABRUNE, Président du Conseil Scientifique de l'AFG



- La glycogénose de type I est une hépato-rénale, due à un déficit du système glucose-6-phosphatasique.
Les déficits en glucose-6-phosphatase sont à l'origine du type Ia. Les déficits de l'enzyme translocase, nécessaire pour que le glucose-6-phosphate traverse la membrane et devienne accessible à l'action enzymatique, sont appelés type Ib.

- Le déficit enzymatique existe dans le foie, le rein et l'intestin grêle. Mais le problème métabolique essentiel concerne le foie. Le foie normalement stocke du glucose sous forme de glycogène (habituellement jusqu'à environ 5g de glycogène pour 100g de tissu hépatique). Normalement, quand la glycémie s'abaisse, le glycogène est converti en glucose libre et, de ce fait, maintient la glycémie à la normale. Puisque les malades ayant une glycogénose de type I peuvent stocker du glucose sous forme de glycogène mais ne peuvent pas le relâcher normalement, avec le temps le stock de glycogène augmente dans le foie. Les hormones, en particulier le glucagon, sont inefficaces pour remonter la glycemie.

- D'autres métabolites, en particulier l'acide lactique (qui provient du catabolisme du glycogène) et les graisses sont nettement augmentés dans le sang. Les graisses sont mobilisées, stockées dans le foie en même temps que le glycogène et ceci explique l'augmentation de volume du foie. Les autres fonctions hépatiques sont normales et il n'y a habituellement aucun signe d'insuffisance hépatique chez ces malades.

- L'hypoglycémie habituelle de ces malades peut être à l'origine d'une faim chronique, d'une fatigabilité, d'une irritabilité, en particulier chez les nourrissons. Si la glycémie s'abaisse en-dessous d'un certain niveau, certains malades peuvent présenter des convulsions semblables à celles observées dans l'épilepsie. Cependant, habituellement, les malades avec une glycogénose tolèrent remarquablement les glycémies basses. La tendance à l'hypoglycémie s'accompagne d'une sécrétion diminuée en insuline ; éventuellement, ceci peut intervenir dans le retard statural.

- Lorsque les prélèvements de sang sont faits, on découvre qu'il y a habituellement une hypoglycémie, une hyperlactacidémie, une élévation des concentrations du cholestérol et d'autres lipides, de même qu'une élévation de la concentration de l'acide urique. Les traitements, en particulier diététiques, ont pour but de corriger toutes ces anomalies.

- Chez l'adulte, plusieurs points importants doivent être surveillés. La plupart des malades lorsqu'ils approchent de la puberté développent des nodules (adénomes) dans le foie. La raison exacte pour ceci n'est pas connue mais leur taille et leur distribution doivent être surveillées. Dans de très rares occasions , ces nodules peuvent devenir cancéreux. Une atteinte rénale peut survenir et les fonctions rénales doivent être surveillées minutieusement (microalbuminurie).

http://www.glycogenoses.org/rubrique.php3?id_rubrique=41
Revenir en haut Aller en bas
http://larche-des-etoiles.exprimetoi.net
petite fee suzy
Petite fée de l'Arche
Petite fée de l'Arche
avatar

Messages : 735
Date d'inscription : 14/05/2008
Localisation : In Rainbow World

MessageSujet: Re: Maladie Von Gierke ou glycogénose de type I   Dim 26 Juin - 23:23

Les glycogénoses de type I (maladie de von Gierke) sont dues à un dysfonctionnement du système de la glucose-6-phosphatase, étape clef de la régulation de la glycémie. Le déficit concerne soit la sous-unité catalytique (type Ia), soit le transporteur du glucose-6-phosphate (type Ib).

- Leur incidence est de l'ordre de 1/100 000 naissances et leur transmission récessive autosomique. Les malades présentent une mauvaise tolérance au jeûne, une hépatomégalie majeure, un retard staturo-pondéral (généralement amélioré par une diététique appropriée), une ostéoporose, un faciès poupin, une hypotonie avec parfois retard des acquisitions motrices, de gros reins et une atteinte des fonctions plaquettaires. Il s'y ajoute dans le type Ib, une tendance aux infections liée à une neutropénie, des gingivo-stomatites aphteuses récidivantes et parfois une maladie intestinale inflammatoire.

- Le diagnostic biologique, suspecté par la mise en évidence des perturbations biologiques à l'état basal et lors d'épreuves fonctionnelles, est confirmé par la mise en évidence de la ou des mutations en cause au sein du gène codant la glucose-6-phosphatase (type Ia), la translmocase (type Ib). La place de la biopsie de foie dans le diagnostic s'est donc considérablement restreinte : elle ne reste indiquée qu'en cas de forte suspicion de glycogénose hépatique et de négativité des études moléculaires.. le diagnostic prénatal repose sur l'étude moléculaire

- Le traitement diététique vise à éviter les hypoglycémies (repas fréquents, nutrition entérale nocturne par sonde nasogastrique puis addition d'amidon cru oralement), l'acidose (restriction en fructose et galactose) et les complications hépatiques (adénomes). Des transplantations hépatiques, réalisées dans de rares cas corrigent les hypoglycémies.



Joues rebondies (Signe très fréquent)

- Gros foie mou et lisse (Signe très fréquent)

- Hyperlipemie / hypercholesterolemie (Signe très fréquent)

- Hyperuricemie (Signe très fréquent)

- Hypoglycemie au jeûne court (Signe très fréquent)

- Retard de croissance, retard pubertaire (Signe très fréquent))

- Susceptibilité aux infections dans le type Ib (Signe très fréquent)

- Transmission autosomique recessive (Signe très fréquent)

- Adenome hépatique (Signe occasionnel)

- Xanthomes / lipomes (Signe occasionnel)




Le traitement des glycogénoses de type I a évolué au cours des années. Des transplantations hépatiques ont été faites dans le passé et peuvent être indiquées dans certaines situations sévères.

- Les méthodes qui ont pour objectif de maintenir la glycémie à la normale sont à la base du traitement des glycogénoses.

- Donc, en pratique, le traitement approprié pour les glycogénoses repose sur la surveillance soigneuse par un spécialiste et un régime qui inclut une alimentation nocturne et de l'amidon dans la journée. L'administration de nutriments au cours de la nuit se fait habituellement par l'intermédiaire d'une sonde introduite dans l'estomac sans difficulté majeure ; les malades eux-mêmes préfèrent mettre en place la sonde chaque soir et ceci dès un âge relativement jeune.

- Le traitement est le même pour tous les types I, à ceci près que les patients type Ib sont contraints à une prise régulière d'antibiotiques pour mieux lutter contre les infections plus fréquentes dues aux fonctions anormales des globules blancs. L'activité physique des malades n'est restreinte que s'il y a un problème inhabituel. Il n'y a jamais eu de complications secondaires à une activité importante.



Pourquoi un suivi diététique ?

Les objectifs d'un suivi diététique sont les suivants :

- Stabiliser la glycémie (et éviter ainsi l'hypoglycémie) et limiter l'accumulation du glycogène dans le foie,

- Permettre une croissance harmonieuse en couvrant les besoins nutritionnels (attention aux carences),

- Corriger les troubles du métabolisme en baissant la lactacidémie et l'hyperuricémie (pour le type I) et en baissant l'hyperlipémie (cholestérol et triglycérides).

- Associer régime au sens strict du terme et glycogénose n'est pas exact, mais parler plutôt d'équilibre alimentaire.

Toutefois, n'oublions pas que l'alimentation est la base du traitement de ces pathologies.

- Chaque personne est différente et chaque traitement, particulier, aussi il est difficile de généraliser. Cependant il existe des traits communs qui permettent d'établir une alimentation adaptée afin d'obtenir un meilleur équilibre de la maladie.

- Manger est un des plaisirs de la vie quotidienne mais lorsque les repas fréquents et les collations régulières sont une obligation, la table n'est plus un lieu magique !

- Le choix des aliments et l'organisation des repas forment la base d'une alimentation équilibrée et le respect scrupuleux des horaires des repas est primordial.



Glycogénose Type I : Docteur Guy TOUATI - Pédiatre Hôpital Necker à Paris Octobre 2001

Principales complications :

- Un risque majeur à court terme :

* risque vital et neurologique d'hypoglycémies très sévères

- Des risques de complications à long terme :

* complications de l'augmentation des lactate

* complications à long terme de l'accumulation des triglycérides et de l'acide urique

* problèmes rénaux

* ostéoporose

- La prévention de ces complications est possible par un traitement rigoureux, régulièrement réévalué et réadapté, tant de l'équilibre glycémique que des perturbations métaboliques (notamment hyperlactacidémie, hypertriglycéridémie et hyperuricémie).

Types Ib :

- Mêmes complications auxquelles s'ajoutent une neutropénie (globules blancs en nombre très insuffisant) qui entraîne plus d'infections et une maladie inflammatoire du tube digestif. Actuellement la seule « parade » possible à la neutropénie semble être un facteur de croissance des globules blancs : le GCSF. Cependant, si les effets semblent satisfaisants pour le moment, le docteur Touati rappelle que l'utilisation de ce produit ne se fait que depuis 8 ans ! Le corps médical ne peut donc pas s'engager sur des résultats à long terme.
Revenir en haut Aller en bas
http://larche-des-etoiles.exprimetoi.net
 
Maladie Von Gierke ou glycogénose de type I
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Glycogènose et amidon cru
» Type TB : Trouble Schizo-affectif
» Maladie de l'obsession (waswas)
» Trouble bipolaire type 1 - Définition DSM-IV
» Moyenne, écart type, pourcentage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l'Arche des étoiles :: Se soutenir dans nos combats :: Petites explications médicales :: Maladies rares et orphelines/handicaps-
Sauter vers: