*Toujours cristalliser les larmes dans les yeux des anges pour les transformer en poussière d'étoiles*
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Leucodystrophie métachromatique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
petite fee suzy
Petite fée de l'Arche
Petite fée de l'Arche
avatar

Messages : 735
Date d'inscription : 14/05/2008
Localisation : In Rainbow World

MessageSujet: Leucodystrophie métachromatique   Ven 1 Juil - 17:54

La leucodystrophie métachromatique est une maladie neurodégénérative caractérisée par une accumulation de sulfatides (glycolipides sulfatés, particulièrement les sulfogalactosylcéramides ou sulfogalactocérébrosides). Cette accumulation se produit dans le système nerveux, mais aussi dans les reins. Il existe trois formes de la maladie: infantile tardive, juvénile et adulte. L'incidence est estimée de 0,5 à 1/50 000 (forme infantile tardive 60 %, forme juvénile 20 à 30 %, forme adulte 10 à 20 %). La prévalence est estimée à 1 cas sur 625 000. La forme infantile tardive est la plus fréquente. Elle débute à l'âge de la marche. L'enfant présente une hypotonie, des troubles de la marche, une atrophie optique, une régression motrice précédant l'atteinte intellectuelle. L'atteinte du système nerveux périphérique est constante (diminution de la vitesse de conduction nerveuse). La maladie évolue vers une décérébration en quelques années, le décès survenant dans les cinq ans après le début des symptômes. Il faut rechercher systématiquement des signes de surcharge en sulfatides principalement dans les urines (sulfatidurie). La forme juvénile débute vers 4-5 ans par un arrêt des performances intellectuelles puis une régression des acquisitions motrices, des crises d'épilepsie, une ataxie. La progression est moins rapide que dans la forme infantile, mais l'issue est toujours fatale, la plupart des patients décédant avant l'âge de 20 ans. La forme de l'adulte peut débuter vers l'âge de 15 ans mais le diagnostic n'est souvent fait qu'à l'âge adulte. Elle se manifeste soit par des troubles moteurs, soit par des manifestations psychiatriques. Les crises d'épilepsie peuvent être l'un des symptômes. La sulfatidurie est présente mais moins marquée que dans les formes plus précoces. L'évolution de cette forme est nettement plus lente. La leucodystrophie métachromatique se transmet sur le mode récessif autosomique et résulte de l'incapacité du malade à cataboliser le cérébroside sulfate. L'enzyme déficiente est dans la plupart des cas une arylsulfatase A, dont le gène a été localisé sur le chromosome 22 (22q). Dans la forme infantile, il existe un déficit très important, voire une absence d'activité de l'arylsulfatase A. Dans la forme juvénile, le déficit enzymatique et la sulfatidurie sont moins importants mais toujours présents. Dans la forme adulte, en revanche, il existe une activité résiduelle de l'enzyme. Dans de rares cas, des mutations du gène SAP-B, localisé sur le chromosome 10 (10q21-22), ont été décrites. Le SAP-B est l'activateur de l'enzyme nécessaire à l'hydrolyse des sulfatides. Les mutations sont responsables d'une leucodystrophie métachromatique avec déficit en activateur, maladie dont le tableau clinique est celui d'une leucodystrophie métachromatique classique infantile ou juvénile. Dans ce cas, l'arylsulfatase A est normale, mais la surcharge en sulfatides est présente. Le dépistage des hétérozygotes et le diagnostic prénatal sont possibles. Il n'y a pas de traitement spécifique pour cette maladie. Chez les individus atteints d'une forme infantile tardive ou d'une forme juvénile de la maladie asymptomatique, une greffe de moelle osseuse peut être envisagée pour stabiliser les fonctions neurocognitives, mais sans garantie d'efficacité. La thérapie enzymatique substitutive est à l'étude.

* ataxie / incoordination (Signe très fréquent)
* genu recurvatum (Signe très fréquent)
* lipidose / sulfatidose (Signe très fréquent)
* regression psychique / demence (Signe très fréquent)
* transmission autosomique recessive (Signe très fréquent)
* troubles du langage (Signe très fréquent)
* areflexie / hyporeflexie (Signe fréquent)
* atrophie optique (Signe fréquent)
* hyperreflexie (Signe fréquent)
* hypertonie/rigidite/spasticite (Signe fréquent)
* hypotonie (Signe fréquent)
* nystagmus (Signe fréquent)
* raideur articulaire (Signe fréquent)
* anomalie des muscles (Signe occasionnel)
* convulsions epilepsie (Signe occasionnel)
* megacolon / hirschsprung (Signe occasionnel)

http://www.vml-asso.org/les-maladies-lysosomales/toutes-les-maladies/leucodystrophie-metachromatique.html
Revenir en haut Aller en bas
http://larche-des-etoiles.exprimetoi.net
 
Leucodystrophie métachromatique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Leucodystrophie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l'Arche des étoiles :: Se soutenir dans nos combats :: Petites explications médicales :: Maladies rares et orphelines/handicaps-
Sauter vers: