*Toujours cristalliser les larmes dans les yeux des anges pour les transformer en poussière d'étoiles*
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La dysthymie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
petite fee suzy
Petite fée de l'Arche
Petite fée de l'Arche
avatar

Messages : 735
Date d'inscription : 14/05/2008
Localisation : In Rainbow World

MessageSujet: La dysthymie   Jeu 24 Jan - 1:37

Description

La dysthymie est un trouble de l'humeur ou un trouble affectif. Il s'agit d'une dépression chronique mineure qui dure très longtemps. Le mot dysthymie vient du grec et signifie « humeur mauvaise ». Les symptômes physiques et psychologiques du trouble dysthymique sont moindres que ceux qui se manifestent chez les personnes souffrant de trouble dépressif majeur.

La maladie apparaît généralement au début de l'âge adulte et peut durer des années ou même des décennies. Plus tard, elle est habituellement associée au deuil ou à un stress caractérisé, et elle survient souvent immédiatement après une crise de dépression majeure. Les femmes sont deux fois plus susceptibles que les hommes de souffrir de dysthymie, dans la même proportion que celle observée dans le cas de dépression majeure.

La maladie a porté plusieurs appellations par le passé : névrose dépressive, dépression névrotique, personnalité dépressive et dépression anxieuse persistante.

Causes

La cause exacte de la dysthymie n'est pas connue, mais les chercheurs pensent qu'une combinaison de facteurs joue un rôle dans son développement. L'hérédité peut jouer un rôle et les personnes avec des antécédents familiaux de dépression ou de dysthymie sont plus à risque d'être atteintes de cette affection, en particulier de dysthymie précoce (qui débute pendant l'adolescence ou au début de la vingtaine).

Des changements au niveau des neurotransmetteurs (messagers chimiques) du cerveau peuvent également provoquer la dysthymie. Le stress chronique ou certaines maladies, l'isolation sociale et les pensées ou perceptions sur le monde peuvent tous influencer l'évolution de la dysthymie. D'autres affections associées à la santé mentale (par ex. le trouble de la personnalité limite) peuvent également augmenter le risque de son développement.

Environ un quart des personnes atteintes de dysthymie développent la maladie au cours de la cinquantaine; elle est alors surnommée dysthymie à début tardif. Les symptômes surviennent habituellement après une phase précise de dépression, liée à un choc émotif ou à une perte.


Symptômes et Complications

Parmi les signes indiquant qu'une personne souffre possiblement de dysthymie, on retrouve :

des changements de l'appétit;
de la difficulté à se concentrer;
une humeur dépressive pendant de longues périodes;
un manque d'énergie, de la fatigue;
une piètre estime de soi;
un sentiment de désespoir;
un sommeil irrégulier.

La gravité de ces symptômes dépend de chaque personne. Certains sont capables d'affronter les exigences de la vie quotidienne, tandis que d'autres éprouvent une détresse profonde qui les empêche d'accomplir normalement leur tâche au travail, à l'école ou en société.


Diagnostic

Un médecin diagnostiquera la dysthymie lorsqu'une personne aura été d'humeur déprimée la plupart du temps pendant au moins 2 ans. Pour les enfants et les adolescents, l'humeur peut être une irritabilité qui dure depuis plus de 1 an. La personne doit également ne pas passer plus de 2 mois sans ressentir au moins 2 des symptômes ci-après :

des changements de l'appétit;
de la difficulté à se concentrer;
un manque d'énergie, de la fatigue;
une piètre estime de soi;
un sentiment de désespoir;
un sommeil irrégulier.
Au cours de ces 2 ans, il n'y aura pas eu de crises de dépression majeure, bien qu'il y ait pu avoir, dans le passé, une période de dépression majeure surmontée depuis. Un médecin voudra aussi s'assurer que ces symptômes ne sont pas provoqués par la toxicomanie ou d'autres affections telles que des problèmes de la glande thyroïde, l'anémie ou l'anxiété.

Déceler et diagnostiquer la dysthymie n'est pas toujours simple. Les personnes dans cet état ne s'imaginent pas forcément dépressives et se plaignent souvent à leur médecin pour des malaises physiques plutôt que psychologiques. Les professionnels de la santé mentale ne sont pas toujours consultés avant l'apparition de symptômes évidents. Une dysthymie non diagnostiquée risque de conduire à l'abus de substances toxiques ou même au suicide.





Traitement et Prévention

La dysthymie se soigne au moyen d'une approche similaire au traitement de la dépression - par les médicaments et la psychothérapie. Le traitement le plus efficace s'obtient par une combinaison de ces stratégies.

Les antidépresseurs tels que les inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine (ISRS, par ex la fluoxétine*, le citalopram, la fluvoxamine, la paroxétine, la sertraline) peuvent être utilisés dans le traitement de la dysthymie.

Les approches psychothérapeutiques de brève durée sont très efficaces pour traiter les symptômes de la dépression. Les psychothérapies efficaces incluent la thérapie comportementale cognitive, la thérapie interpersonnelle et les groupes de soutien :

la thérapie comportementale cognitive aide les personnes à comprendre comment leurs pensées affectent leurs sentiments et comment les sentiments affectent le comportement;
la thérapie interpersonnelle amène la personne à se concentrer sur les problèmes qu'éprouve la personne dans ses relations;
la thérapie de groupe peut également servir pour le traitement de la dysthymie.
Le millepertuis (ou herbe de St-Jean) peut s'avérer utile dans le cas d'une dépression légère. Bien que plusieurs études aient montré qu'il peut être utile, les résultats n'ont pas été constants. Avant de se tourner vers le millepertuis ou un autre médicament sans ordonnance pour traiter la dysthymie, il est essentiel de discuter d'abord de cette option avec un médecin ou un pharmacien. Le fait qu'un remède soit vendu sans ordonnance et soit à base d'herbes ne signifie pas pour autant qu'il est inoffensif. Les signalements de réactions aux herbes médicinales et d'interactions médicamenteuses avec ces plantes sont de plus en plus fréquents.

C'est un préjugé regrettable qui veut que la dysthymie ne se soit pas une maladie qui se soigne. On peut traiter cette affection et de nombreuses personnes en guérissent grâce à un traitement approprié.

*Tous les médicaments ont à la fois une dénomination commune (le nom générique) et un nom de marque ou marque. La marque est l'appellation qu'un fabricant choisit pour son produit (par ex. Tylenol®). Le nom générique est le nom du médicament en médecine (par ex. l'acétaminophène). Un médicament peut porter plusieurs noms de marque, mais il ne possède qu'un seul nom générique. Cet article répertorie les médicaments par leur nom générique. Pour de plus amples renseignements sur les noms de marque, consultez votre médecin ou un pharmacien.
Revenir en haut Aller en bas
http://larche-des-etoiles.exprimetoi.net
 
La dysthymie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La dysthymie
» cyclothymie et dysthymie
» perplexe devant les troubles mixtes
» Nos points communs avec les chats
» Trouble dysthymique - définition DSM-IV

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l'Arche des étoiles :: Se soutenir dans nos combats :: Petites explications médicales :: Troubles psychologiques-
Sauter vers: